#INGÉNIEUR.E DEMAIN

L’ère de la 3e Révolution industrielle* est aussi celle de l’ingénierie. Ces transitions changent le monde, notre façon de vivre, de produire, de consommer, de nous déplacer… Pour nos métiers, ce sont les transitions à tous les étages. Ces évolutions réjouissent les professionnels rencontrés car elles ouvrent des perspectives pour donner encore plus de sens à leur métier.

Face aux défis économiques, sociaux et environnementaux, au changement climatique, l’engagement sur la voie résolument positive de la 3e Révolution industrielle* semble être le chemin tout tracé pour l’ingénierie. Comme l’a démontré l’américain Jeremy Rifkin* qui a popularisé ce concept, chaque révolution industrielle se caractérise par une ressource énergétique et une technologie. Le charbon et la machine à vapeur pour la première, le pétrole et l’électricité pour la deuxième, la transition énergétique et les technologies numériques pour la troisième.
Le bâtiment, la route, le pont, chacun de ses édifices, en plus d’être un ouvrage conçu dans les règles de l’art, reçoit, capte, connecte de l’énergie, des données! Les enjeux de maîtrise de la consommation des énergies sont exponentiels. La capacité des fournisseurs à répondre à l’instant T aux différents besoins énergétiques est sous tension. Les citoyens usagers, occupants de leur logis ou de leur bureau, sont désormais collecteurs et distributeurs de services, d’énergie, d’informations, prescripteurs de solutions… Ils veulent être acteurs des choix de conception qui touchent leur cadre de vie.
Bien sûr, tout diffère d’une latitude à l’autre et d’un niveau de développement économique à l’autre. Pour répondre aux inégalités pour l’accès à un logement décent, à l’eau, à des conditions sanitaires satisfaisantes, à l’énergie, tout en préservant les ressources, l’ingénierie détient ici aussi un rôle fondamental.
Aucun domaine n’échappe à cette transition à tous les étages ! Ni les secteurs de l’énergie, de l’environnement, des transports, de la biodiversité, de la santé. Ni les applications très concrètes telles que les appareils électriques du quotidien, la préservation et le traitement de l’eau, l’éclairage, la gestion des déchets… Les dimensions plus humaines sont également impactées : la recherche de conforts au pluriel, les comportements, la gouvernance, la gestion des risques…
Autant dire bienvenue dans un énorme serious game à prendre très au sérieux !

 

* « La 3e Révolution industrielle », Jeremy Rifkin
Voir aussi http://rev3.fr/mieux-comprendre/jeremy-rifkin/

DEMAIN_chapitre_Vandeveld-on-VisualHunt