Intrapreneur.e

P-21_DEMAIN_PERSPECTIVE-4_INTRAPRENEUR-v3

Le terme est couru : intrapreneur.e. Introduit dans la littérature américaine du management dans les années 70-80, le mot se répand aujourd’hui pour désigner une forme de salariat dynamique. La personne salariée se comporte en quasi entrepreneur au sein de l’entreprise, s’approprie les projets, et les mène à la réussite comme si elle était elle-même l’entrepreneur.
Cette étape conduit parfois à franchir le cap pour devenir entrepreneur, en reprenant la société dans laquelle l’intrapreneur.e était salarié.e, par exemple à l’occasion d’un départ en retraite, ou en prenant progressivement des parts pour s’associer au destin de l’entreprise. Nombreux sont les bureaux d’études à taille humaine qui encouragent leurs collaborateurs à suivre cette voie. Certains en sont même à la deuxième ou troisième vague de reprise avec des générations successives d’intrapreneurs qui poursuivent la veille constante sur les innovations initiée par les fondateurs.