L’apprentissage pour les entreprises

Le choix gagnant

Depuis 1987, l’apprentissage est ouvert aux certifications les plus élevées : ingénieur, master, doctorat. La durée du contrat d’apprentissage (1 à 3 ans généralement) permet à l’apprenti et à l’entreprise de bien se connaître.

Chaque apprenti est un futur collaborateur potentiel, immédiatement opérationnel, que l’entreprise peut, sans se tromper, recruter au terme de l’apprentissage !

Le contrat d’apprentissage, à ne pas confondre avec le contrat de professionnalisation…

Les 2 contrats se ressemblent. L’apprentissage relève de la formation initiale et le contrat de professionnalisation est un outil d’insertion dans l’arsenal de la formation continue. Pour choisir, il est possible de faire une simulation de calcul de rémunération et d’aide aux employeurs
sur www.alternance.emploi.gouv.fr .

 

Recruter un apprenti implique de désigner un maître d’apprentissage et d’organiser les conditions pour que cette personne ait le temps nécessaire pour assurer ses fonctions tutorales.

Le soutien aux entreprises

  • Charges salariales réduites
  • Exclusion du décompte de l’effectif
  • Gratuité de la formation et des formalités
  • Des aides financières particulièrement avantageuses pour les entreprises de moins de 11 salariés ou pour le recrutement d’une personne porteuse de handicap.

 

Pour en savoir plus, téléchargez le guide de l’apprentissage à l’usage des entreprises sur www.concepteursdavenirs.fr